Friandises pour chiens sans céréales de La Biscuiterie de Médor

L'histoire de la marque


Cubes déco

Les premières friandises

A l'origine du projet, je voulais créer des friandises particulières comme cela se démocratisait. C'est à dire des friandises très visuelles avec une forme anthropomorphique. J'avais eu l'idée de faire des éclairs, des macarons et d'autres formes patissières. Toutefois, il était compliqué d'obtenir des formes de ce type sans utiliser de farines de céréales ou de légumineuses.

 

Afin de créer des produits conformes à mes attentes, j'ai contacté un vétérinaire spécialisé en nutrition canine à l'Ecole Nationale Vétérinaire d'Alfort. Son verdict fut immédiat : la forme importait peu. L'important : créer un produit appétent pour l'animal et pour lequel il soit capable de montrer son engouement. Et l'essentiel : créer des friandises avec une composition idéale pour le chien et contenant le maximum de protéines.

 

 

A une époque, j'ai fait le régime DUKAN pour perdre du poids. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un régime composé quasi uniquement de protéines animales. Aussi, j'avais du faire une privation sur une gourmandise : les pâtisseries. Heureusement pour moi, beaucoup d'adeptes avaient trouvé une solution en utilisant du lait écrémé en poudre pour remplacer la farine. J'ai donc élaboré des recettes à base de cet ingrédient. Et c'est celui-ci, source de protéines animale que j'ai choisi pour la création des friandises. Bien qu'au coeur d'une polémique à ce moment-là, j'ai rapidement eu l'aval des vétérinaires qui m'ont confirmé que l'intolérance au lactose ne touche qu'un pourcentage infime de la population des chiens. Par la suite, nous avons appris que des chiens intolérants au lactose avaient consommé nos friandises sans déclencher de réaction particulière.

Les premiers revendeurs

Une fois les friandises créées, il a fallu les vendre smiley 

 

C'est à cette époque, que j'ai décidé de travailler avec des revendeurs indépendants. Ma première vente fut lors d'une... "soirée entre toiletteuses". J'étais chez ma cousine (toiletteuse) qui avait invité quelques copines toiletteuses pour passer une bonne soirée et pour que je présente mes produits. Et ce fut ce soir là que j'ai eu mes 3 premières revendeuses.

 

Elles m'aidèrent à affiner le produit, à tester la conservation, à voir le retour des clients... Et quand le produit eut validé ses 2 ans de conservation, j'ai pris ma valise de commercial, ma voiture et j'ai commencé à sillonner la France pour proposer mes différents produits aux toiletteurs de France. J'ai été dans toutes les régions, et grâce à ces actions et au bouche à oreille, je compte à ce jour pratiquement 500 professionnels adeptes de mes friandises.

 

La mise aux normes

Les friandises commençaient à bien se vendre, il a fallu ensuite s'équiper pour améliorer la production.

 

A cet époque, j'ai rejoins la pépinière d'entreprise agroalimentaire de Brives. J'y ai appris la gestion d'un laboratoire, la règlementation et tout ce qui concerne l'agrémentation sanitaire. Pourtant, rapidement le petit laboratoire de 30m² est devenu trop petit et il a fallu trouver un nouveau local.

 

C'est suite à un parfait hasard que j'ai trouvé un laboratoire agroalimentaire disponible près de mon village d'origine. Je pris rendez-vous pour le visiter et en mai 2017, j'y ai installé le nouveau laboratoire. Avec ce nouveau local de 475m², l'entreprise pris une nouvelle direction

 

Il fallut quelques travaux de mis en conformité et la mise en place d'un protocole HACCP pour garantir la sécurité sanitaire des aliments fabriqués et une excellente traçabilité.

Le développement de la gamme

De 2 saveurs de friandises au départ (canard et poulet), la gamme s'est petit à petit étoffée en diversifiant les saveurs, puis les formes. C'est ainsi que j'ai créé la friandise à la lotte, la végétarienne ou encore dernière celle à la Noix de Saint Jacques.

 

J'ai également essayé de créer des macarons mais le produit fini était très dur et invendable. Aussi, afin d'apporter une touche visuelle au produit, j'ai misé sur une autre technique que la forme : l'impression alimentaire. C'est ainsi que sont nées les sucettes, les palets logotés, les calendriers de l'avent...

 

Le packaging a également évolué au fur et à mesure des années. J'ai au départ commencé avec un ballotin cartonné puis j'ai évolué vers un bocal plastifié. Cela a permis de voir le produit à travers l'emballage. Et je l'ai présenté à la façon d'un bocal de confiture pour mettre en avant le caractère artisanal du produit.

L'intégration des plantes

En 2016, je me suis rendu à Animal Expo à Paris pour voir les nouveautés du monde de l'animal de compagnie et j'y ai revu une exposante avec qui j'avais eu l'opportunité d'échanger par le passé. Au moment où j'allais la laisser, 2 femmes sont arrivées. En tant que visiteur, j'avais avec moi des cartes de visite imprimées sur une plaque de friandise. Et naturellement, j'en ai donné aux deux femmes présentes.

 

Ce n'est que le lendemain que je me suis rendu compte de la chance que j'avais eu car l'une d'elles était une phytothérapeute de renom qui travaille pour le compte d'un laboratoire vétérinaire spécialisé dans la phytothérapie. En effet, j'ai reçu un coup de fil de cette personne qui m'a demandé si j'étais capable de masquer le goût de plantes avec une friandise sans aléterer les propriétés de ces dernières.

 

Ce fut alors 1 an de recherche & développement pour arriver à mettre au point la bonne recette. Ainsi j'ai pu commencer à proposer des friandises avec des propriétés spéciales qui répondent à des petits tracas du quotidien (arthrose, stress, mal des transports, tartre...) et qui sont prises avec plaisir par le chien ou le chat.

La friandise de communication

Comme je vous les disais précédemment, j'avais distribué des cartes de visite imprimées sur des friandises. En effet, je me suis équipé d'une imprimante alimentaire pour imprimer toutes sortes de décor sur les friandises (logos, carte de visite...)

 

Ainsi, j'ai développé une gamme qui s'apparente à de l'objet de communication sur friandise. Ce qui permet d'offrir un cadeau gourmand, faire plaisir et laisser les coordonnées aux interlocuteurs.

 

Au fur et à mesure, j'ai étoffé la gamme et les supports : sucettes, palets...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales
OK